personnalité d’un personnage : la base

Voici ma méthode afin d’avoir une première idée sur mes personnages. Je ne l’utilises pas tout le temps puisque mes petits bonshommes en mots ne sont pas tous mystérieux, mais quand j’ignore tout d’un personnage sauf pour une action dans une scène (très importante la scène) j’ai besoin d’un squelette de sa personnalité pour savoir comment il agira dans tout autre situation.

truc-basic-2.png

La valeur morale permet de savoir la direction générale de la personnalité de ton nouveau souffre-douleur. Je mets deux défauts et deux qualités tout simplement parce que c’est plus réaliste que juste un de chaque. Ou que des qualités et pas de défauts.

Par exemple … Bob, disons que mon gars s’appelle Bob, il a pour valeur de base la bravoure. Il est aussi impulsif et têtu. Heureusement, il est aussi social est loyal (donc il a bon nombre d’amis qui le suivent à la trace afin de résoudre les problèmes causés par ses impulsions pas toujours intelligentes.) Bam ! Un squelette de personnalité sur lequel on peut travailler.

Ce squelette me permet d’avoir une vision du personnage, mais évidemment ces quelques bases ne feront pas de lui un être réel aux émotions qui emporteront les lecteurs. Alors à toi de travailler plus avant ton petit squelette jusqu’à qu’il t’échappe des mains tant il est vivant et se lance dans un combat épique d’où il ne ressortira pas entier. Ah, les enfants grandissent si vite ! J’ai la larme à l’œil.

invite n°3

J’avoue que les invites sont assez difficiles à faire pour le moment, mais par manque d’expérience. Ecrire quelque chose de vraiment court qui puisse donner de l’inspiration ne me viens pas tout seul. Cela changera bien, j’avais le même problème avec les nouvelles au départ.

Continuer la lecture de invite n°3

invite n°2 : un peu d’inspiration

Intive

Voici la seconde invite (prompt en anglais parce que ça me fait toujours bizarre de le dire en français).

Comme expliqué dans l’article présentant les « prompts » que j’ai traduit en français en « invite », ce n’est pas un exercice que je te propose mais juste une petite idée pour faire renaître ton imagination. Tu es libre d’écrire quelque chose dessus ou non. Si tu le fais, j’aimerais beaucoup le lire, ça serait super de voir cela tourner en histoires.

Invite n°2

Tu peux laisser ton texte dans les commentaires plus bas, ou le garder pour toi. Comme tu veux, cette invite est là pour donner un petit boost et ne te force pas à partager. Si tu as peur d’être jugé négativement, tu peux tout à fait préciser ce que tu cherches : une critique constructive, juste des encouragements ou autre. Il n’y a pas de honte à préférer l’un ou l’autre.

Si ça t’intéresse voici l’Invite n°1

Pourquoi je ne participe pas au NaNoWriMo

Avec l’approche de novembre vient le NaNoWriMo. Tous les auteurs en parlent et ont arrête pas de me demander « alors tu vas écrire quoi ? » comme si j’avais arrêté d’écrire, comme si le NaNo m’étais encore utile. Parce que oui, c’est un bon outil pour certains, mais il a perdu toute utilité pour moi.

Story time

En 2016 j’ai participé à mon premier NaNo avec un livre steampunk centré sur une sorcière et son amie ayant découvert un secret industriel que les militaires ne voulaient pas du tout que les civils connaissent. J’ai écrit les 50.000 mots en 28 jours et… et je n’ai plus retouché à ce livre pendant un an.
Continuer la lecture de Pourquoi je ne participe pas au NaNoWriMo